Server je dočasně přetížený.
Server je dočasně přetížený.
Entretien avec Tomio Okamura sur l'immigration (activer les sous-titres pour le français) | rutube - | Seznam.name.

Hlavní strana > Videa > Sledujete video "Entretien avec Tomio Okamura sur l'immigration (activer les sous-titres pour le français)"

Sledování a vyhledávaní videí

Entretien avec Tomio Okamura sur l'immigration (activer les sous-titres pour le français)

Video zhlédnuto: krát.

Entretien avec Tomio Okamura sur l'immigration (activer les sous-titres pour le français)Entretien avec Tomio Okamura sur l'immigration (activer les sous-titres pour le français)Author: Le relayeur - Alimuddin Usmani
Published: 26.1.2019, 13:41
Duration: 00:17:38
uploaded with File Uploader (z-o-o-m.eu)

Zveřejněte komentář na FB.

Podobná videa.

Entretien avec Tomio Okamura sur l'immigration (activer les sous-titres pour le français)

19.7.2018, 18:24
Entretien avec Tomio Okamura sur l'immigration (activer les sous-titres pour le français) Author: Alimuddin Usmani
Alimuddin Usmani interroge le leader du SPD, un parti d'opposition tchèque d'envergure, sur la problématique de l'immigration en Europe.

Entretien avec le député tchèque Tomio Okamura (activer les sous-titres en français)

29.11.2018, 23:11
Entretien avec le député tchèque Tomio Okamura (activer les sous-titres en français) Author: Alimuddin Usmani
Le député tchèque et chef du SPD a notamment répondu à la problématique liée au pacte mondial sur les migrations et aux propos d'Ariel Ricker, directrice ...

Entretien avec le président du parti communiste tchèque (sous-titres en français)

15.8.2018, 16:20
Entretien avec le président du parti communiste tchèque (sous-titres en français) Author: Alimuddin Usmani
Vojtěch Filip, président du KSČM, a exprimé le point de vue de son parti concernant les relations avec l'OTAN, l'immigration, le conflit israélo-palestinien et la ...

Entretien avec/Interview with Gyula Thürmer

30.8.2016, 17:29
Entretien avec/Interview with Gyula Thürmer Author: Visegrád Post
FR Entretien en anglais sous-titré français, réalisé par Nicolas de Lamberterie pour le Visegrád Post. EN Interview in English with French subtitles, made by ...

Tomio Okamura: Tlak na vlastance

3.7.2018, 8:54
Tomio Okamura: Tlak na vlastance Author: Tomio Okamura
Sledujte: https://www.facebook.com/tomio.cz Sledujte: https://www.facebook.com/hnutispd.

Immigration , Jan Beyen , soustitres en français

14.1.2018, 15:58
Immigration , Jan Beyen , soustitres en français Author: Jan Beyen
"Immigration" est un regard comique-cynique sur les manières auxquelles les migrants économiques essaient de voyager au nord et sont à chaque fois ...

Strana: 1/ 2 Celkem nalezeno 26 záznamů.

  • 1
  • 2
  • DALŠÍ >>>
  • Blog de Jean-Marie Le Pen (n°246)

    8.11.2011, 20:04
    Author: Marine Le Pen
    Visited: 399
    Duration: 00:14:49
    Surtaxe sur le gazole : l'Union européenne contre les peuples Posté le 3 octobre 2011 Catégorie : Actu nationale, Communiqués de presse Bookmark and Share Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National : L'Union européenne ne sait plus quoi inventer pour pénaliser les peuples, et notamment les populations qui travaillent et les plus modestes. Un projet de directive prévoit en effet de surtaxer le gazole, d'ajouter de nouvelles taxes à un secteur déjà accablé d'imposition. Les automobilistes, les travailleurs de la route et les agriculteurs seraient les premiers frappés par cette directive honteuse. Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande à la France de repousser avec la plus extrême vigueur cette surtaxe du gazole. Avec la complicité active des gouvernements UMP et PS, l'Union européenne est clairement devenue un problème pour les peuples. L'élection présidentielle sera l'occasion de changer enfin la donne. Bookmark and Share Modifier Emissions FN : Le Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n°246 Posté le 30 septembre 2011 Catégorie : Actu locale, Actu nationale, Emissions internet, Journal de bord de JMLP Bookmark and Share Comme chaque semaine, Jean-Marie LE PEN répond aux questions de Julien SANCHEZ sur le site Internet du Front National : Dans ce 246e numéro (enregistré le 30 septembre 2011) : - Les élections sénatoriales : Sénat à gauche et Bons résultats pour le FN malgré le mode de scrutin faisant appel aux grands électeurs. - Le vote au Parlement Européen du paquet « Gouvernance économique » qui place les budgets des pays européens quasiment sous tutelle européenne. - Budget Français : La mission immigration, asile et intégration voit ses crédits augmenter en 2012 pour tenir compte des besoins d'hébergement des demandeurs d'asile. - Pendant ce temps-là, la « droite populaire » dévoile son programme prétendument ferme alors que ses députés soutiennent un Gouvernement qui mène une politique inverse. - Le ralliement de Bertrand Dutheil de la Rochère à Marine Le Pen. Est-ce une bonne chose de voir des gens venus de la gauche soutenir Marine Le Pen ? - Que penser de Jean-Pierre Chevènement ? - Dans un entretien, Elisabeth Badinter a déclaré qu'elle déplorait qu'à part Marine Le Pen, personne ne défende la laïcité en France. - Le second débat télévisé des socialistes - Les insultes et diffamations se multiplient contre le Front National (Madénian, Fourest...) - Jean-Marie Le Pen était le week-end dernier en visite à Bordeaux puis à Mas-Thibert pour rendre hommage au Bachaga Boualem. Une visite mouvementée. - L'implication de Jean-Marie Le Pen dans la campagne de Marine Le Pen Pour adhérer au FN : http://www.adhesions-fn.com 

    Encore un sommet européen à hauts risques

    28.6.2012, 15:05
    Author: LCP
    Visited: 115
    Duration: 00:01:29
    Les dirigeants européens se retrouvent à Bruxelles aujourd’hui et vendredi pour trouver des réponses fermes à la contagion de la crise de la dette qui gagne l'Espagne et l'Italie. La question de la mutualisation de cette dette divise toujours la France et l'Allemagne. En revanche, l'idée d'une union bancaire fait son chemin.

    Kathia Gilder

    Les Européens ont entamé jeudi un sommet de deux jours pour tenter de faire avancer leur intégration économique afin de sauver l'euro, mais aussi pour s'entendre sur des mesures d'urgence afin d'aider les pays les plus fragiles de l'union monétaire.

    Les chefs d'Etat et de gouvernement des 27 ont commencé leurs travaux peu avant 13H30 GMT à Bruxelles. "Nous allons adopter des mesures importantes pour la croissance et l'emploi", a déclaré le président de l'UE, Herman Van Rompuy, en ouvrant les travaux, soulignant que les Européens sont "inquiets pour le présent et anxieux pour l'avenir".

    Dès son arrivée, le président français François Hollande a appelé à "des solutions très rapides pour soutenir les pays en difficulté sur les marchés alors même qu'ils ont fait des efforts considérables", faisant allusion à l'Espagne et à l'Italie.

    La crise a franchi un nouveau palier cette semaine, quand l'Espagne et Chypre sont devenus les quatrième et cinquième pays de l'Union monétaire à demander une aide financière, après la Grèce, l'Irlande et le Portugal. Le Fonds monétaire international a annoncé jeudi l'envoi la semaine prochaine de missions à Athènes et Nicosie.

    "L'Italie, l'Espagne, la Grèce, Chypre, le Portugal sont en très grandes difficultés. Si nous ne les aidons pas, il y a aura un effet domino pour toute l'Europe, nous devons prendre des mesures d'urgence", a mis en garde le Premier ministre belge Elio Di Rupo.

    "Nous devons résoudre le problème de la soutenabilité de la dette, car tout cela est inutile si nous sommes incapables de nous financer nous-mêmes" sur les marchés, a plaidé son homologue espagnol Mariano Rajoy. Madrid voit ses taux d'emprunt flirter avec les 7%, un niveau insoutenable dans la durée.

    L'Italie craint elle aussi d'être emportée dans la tourmente et voit ses taux grimper depuis plusieurs semaines. Ceux des titres à 10 ans se sont inscrits à 6,19% lors d'une émission obligataire jeudi matin.

    Les écarts de taux augmentent parce que "les marchés ont des doutes sur la survie de la zone euro", soulignait jeudi une source diplomatique.

    Le chef du gouvernement italien Mario Monti s'était dit cette semaine "prêt à travailler jusqu'à dimanche soir si nécessaire" de façon à préparer avant l'ouverture des marchés financiers un ensemble de solutions convaincantes.

    L'idée est de persuader la chancelière allemande Angela Merkel, à la tête de la première économie de la zone euro, d'accepter des solutions de court terme pour faire baisser la pression sur les marchés.

    Parmi les mesures envisagées, activer le Fonds de secours de la zone euro (FESF) pour qu'il achète de la dette d'Etat. Une autre solution avancée par l'Italie serait de doter le Fonds de secours d'une licence bancaire, pour qu'il puisse emprunter auprès de la BCE, ce que l'Allemagne refuse.

    Berlin a confirmé jeudi son opposition à ce que les fonds de secours européens aident directement les banques à se recapitaliser tant que la surveillance financière restera au niveau national.

    Selon une source diplomatique européenne, "l'Allemagne bloque pour deux raisons: elle estime que rien ne sera jamais suffisant pour calmer les marchés et que les Etats ne réforment que sous pression".

    Le Premier ministre finlandais, Jyrki Katainen, a avancé jeudi une proposition pour que les pays de la zone euro qui subissent la pression des marchés émettent des obligations sécurisées, généralement réservées aux établissements financiers, afin de bénéficier de taux moins élevés.

    Ces questions devraient être principalement abordées vendredi, lors du déjeuner réservé aux seuls dirigeants de la zone euro. Mais M. Monti aura fort à faire pour convaincre une Allemagne inflexible.

    La confrontation entre Berlin et Rome se déplacera dès jeudi soir sur le terrain sportif avec la demi-finale de l'Euro de football entre les deux pays, qui pourrait inciter les dirigeants européens à faire une pause.

    Les 27 devraient aussi adopter un pacte pour la croissance et l'emploi, qui prévoit de consacrer 1% du budget européen, soit 120 à 130 milliards d'euros, à des projets d'investissements d'avenir.

    L'adoption de ce pacte enverra un "signal important, avec le pacte budgétaire, que nous avons besoin de budgets solides mais aussi, comme l'autre revers de la médaille, de croissance et d'emplois", a souligné Mme Merkel.

    Les dirigeants européens examineront aussi les propositions de M. Van Rompuy, pour approfondir l'union monétaire et budgétaire, en commençant par dessiner les contours d'une union bancaire comportant une supervision renforcée. Un projet qui devrait prendre plusieurs années.

    Ce sommet est le 19e depuis le début de la crise grecque. "Les gens sont frustrés de voir qu'il continue d'y avoir des sommets et que trop peu de décisions soient prises", a déclaré le Premier ministre britannique David Cameron. "Les pays de la zone euro doivent prendre des décisions difficiles, et nous devons les encourager à aller de l'avant".
    ( AFP)

    La prononciation japonaise

    23.11.2009, 21:41
    Author: Koara Lucas
    Visited: 1248
    Duration: 00:05:45
    Bonjour à tous =)! Voilà ma première vidéo, qui aura pour thème la prononciation japonaise. Je compte la rééditer par la suite (enfin la remplacer en fait^^). Aussi, n'hésitez pas à me partager vos interrogations (en rapport avec la vidéo de préférence, merci =)) et à m'encourager (car ça me motivera pour la suite) ainsi que de me partager vos suggestions, qui sont les bienvenue =)! (cette vidéo a été faite depuis un p'tit moment, mais je n'ai pas eu le temps de continuer mes projets de vidéo, donc voilà, merci de patienter^^.) A plus tout le monde! (Aussi, vous devrez peut-être activer les sous-titres! Pour cela cliquer sur "français", dans "sous-titres") (et si ça ne fonctionne toujours pas (comme pour moi des fois "- -), vous pouvez ajouter "?subtitle=fr" (sans les guillemets bien sûr) à la fin de la barre d'adresse.

    Christophe Castaner en Côte d'Ivoire pour discuter immigration et terrorisme

    20.5.2019, 10:25
    Author: KANGAI NEWS
    Visited: 31
    Duration: 00:01:05
    Le ministre de l’intérieur français est en visite en Afrique jusqu’au mardi 21 mai. Il s’est entretenu, à Abidjan, avec le président ivoirien Alassane Ouattara, notamment pour aborder les questions de terrorisme et d’immigration.

    Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner est arrivé dimanche à Abidjan pour discuter de la coopération entre la France et la Côte d'Ivoire principalement en matière de terrorisme et d’immigration.

    « Le risque (terroriste) existe partout […] Il a frappé en France et en Côte d'Ivoire » a affirmé le ministre mettant l’accent sur « la coopération sur le renseignement », à l’issue d’un entretien avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

    Accompagné des ministres ivoiriens de la Défense, Hamed Bakayoko, et de l’Intérieur, Sidiki Diakité, avec lesquels des réunions de travail sont programmées lundi, Christophe Castaner a aussi fait part de la volonté de la France et de la Côte d'Ivoire de « combattre les activités de passeurs » en migrants et en armes.

    Il a aussi évoqué la lutte contre l’immigration clandestine, soulignant que qu’il y avait « trop d’Ivoiriens qui viennent en France sans droit ni titre ».

    Tunisie p2 double peine

    14.10.2006, 10:47
    Author: TUNeZINE
    Visited: 35417
    Duration: 00:10:36
    http://tunezine.tu.funpic.de


    La double peine de Tarek Belkhirat
    mercredi 29 juin 2005, par Luiza Toscane

    Au lendemain du 11 septembre 2001, deux pays européens abritant de minuscules groupes d’exilés tunisiens, le Grand Duché du Luxembourg et l’Irlande, inaugurent une pratique inédite, le renvoi de Tunisiens déboutés du droit d’asile, qui va aboutir à la torture et l’incarcération de ces derniers à leur arrivée en Tunisie. La France, où les déboutés tunisiens du droit d’asile s’étaient vus au cours des années 90, protégés par les décisions du tribunal administratif, va basculer à son tour : après la visite de Chirac en Tunisie, après un énième appel du pied des autorités tunisiennes consécutif aux attentats de Madrid , dont le « cerveau » est réputé être tunisien, la France franchit le pas et renvoie en Tunisie Tarek Belkhirat.

    Ce dernier vit en France depuis plus de dix ans lorsqu’il est arrêté en 1995 et écroué le 24 juin 1995 par le juge anti terroriste Jean François Ricard, qui le met en examen pour : « association de malfaiteurs, falsification de documents administratifs et usage, infraction à la législation sur les étrangers, toutes infractions en relation à titre principal ou connexe avec une entreprise terroriste ». Il est mis en liberté sous contrôle judiciaire le 13 février 1997 et comparaît libre en novembre de la même année lorsque s’ouvre son procès. Le 19 janvier 1998, le Tribunal de Grande Instance de Paris le condamne « à la peine de TRENTE SIX MOIS D’EMPRISONNEMENT

    Vu les articles 132-29 et 132-34 du Code Pénal

    Dit qu’il sera sursis pour une durée de SEIZE MOIS à l’exécution de cette peine dans les conditions prévues par ces articles (...)

    PRONONCE A SON ENCONTRE L’INTERDICTION DU TERRITOIRE FRANÇAIS POUR UNE DUREE DE CINQ ANS » 2

    Ainsi, le tribunal s’est borné à le condamner à la peine qu’il avait purgée en détention préventive. Tarek Belkhirat se maintient en France où il est marié et père de cinq enfants âgés de un à quatorze ans en 2004 lorsque devient caduque l’interdiction du territoire dont il fait l’objet. Le 16 avril, à l’occasion d’un contrôle, il est appréhendé pour défaut de titre de séjour et emmené au centre de rétention de Vincennes. Il dépose un recours contre l’Arrêté de Reconduite à la Frontière pris à son encontre par le Préfet de Paris. Le Tribunal Administratif de Paris, n’annule pas la mesure de renvoi, ni même le pays de destination. Tarek Belkhirat, qui craint avec raison d’être persécuté en cas de retour en Tunisie, a déposé une demande d’asile depuis le centre de rétention. La réponse de l’Office Français pour la Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA), qui aurait dû lui parvenir dans les quatre vingt seize heures, ne lui parvient pas. Le consulat de Tunisie à Paris délivre le laissez-passer nécessaire à son renvoi en Tunisie. Il épuise la durée légale de maintien en rétention, soit trente-deux jours, et au moment où il espère pouvoir quitter, libre, le centre de rétention, la réponse, négative, lui est présentée. Le jour même, soit le 18 mai, il est renvoyé en Tunisie 3, où il est immédiatement arrêté et emmené à la Direction de la Sûreté de l’Etat pour sa garde à vue. Le 22 mai, il est déféré devant le doyen des juges d’instruction qui l’inculpe en vertu de la loi n°75 promulguée le 10 décembre 2003, relative au soutien des efforts internationaux de lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent et le fait écrouer à la prison civile de Tunis 4.

    Dans l’intervalle, son conseil en France a déposé un recours auprès du Conseil d’Etat contre l’arrêt du Tribunal Administratif de Paris. En janvier 2005, le Conseil d’Etat rend public son arrêt : « (...) Considérant qu’aux termes de l’article 8 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales : « 1. Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance (...) » ;

    Considérant que M. BELKHIRAT, entré régulièrement sur le territoire français en 1982, vit maritalement avec Mme Latifa Omrane et qu’il est père de cinq enfants nés en France ; que si M. BELKHIRAT n’apporte pas suffisamment d’éléments permettant d’établir sa présence en France pendant les années 1994, 2000 et 2001, il ressort des pièces du dossier, qu’eu égard notamment à la durée et aux circonstances de son séjour en France, l’arrêté attaqué a porté à son droit au respect de sa vie familiale une atteinte disproportionnée au but en vue duquel il a été pris ; qu’il a ainsi méconnu les stipulations de l’article 8 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales ; qu’il suit de là que M. BELKHIRAT est fondé à soutenir que c’est à tort que, par le jugement attaqué, le magistrat délégué par le président du tribunal administratif de Paris a rejeté sa demande tendant à l’annulation de l’arrêté du préfet de police du 16 avril 2004 décidant sa reconduite à la frontière ;

    (...)

    Considérant (...) qu’à la suite d’une annulation d’un arrêté de reconduite à la frontière, il incombe au préfet (...) non seulement de munir l’intéressé d’une autorisation provisoire de séjour, mais aussi (...) de se prononcer sur son droit à un titre de séjour (..)

    DECIDE :

    Article 1er : le jugement du 20 avril 2004 du magistrat délégué par le président du tribunal administratif de Paris et l’arrêté du préfet de police en date du 16 avril 2004 décidant la reconduite à la frontière de M. BELKHIRAT sont annulés.

    Article 2 : Il est enjoint au préfet de police de se prononcer sur la situation de M. BELKHIRAT, dans le délai d’un mois à compter de la notification de la présente décision. (...) »5

    L’événement 6 que représente cet arrêt reste tout à fait symbolique : Tarek Belkhirat attend à la prison civile du 9 avril dans la capitale tunisienne son procès qui s’ouvre le 19 mars 2005 devant le tribunal de première instance de Tunis, présidé par Mannoubi Ben Hamidane. Il est condamné à cinq ans d’emprisonnement et cinq mille dinars d’amende pour adhésion en dehors du territoire de la République à une organisation en rapport avec les crimes de terrorisme, et à cinq ans d’emprisonnement et cinq mille dinars d’amende pour avoir appelé à adhérer à l’organisation.

    Ses co-accusés, déférés en état de fuite, à savoir Abdelkader Skah, Choukri Amri, Kamel Oueslati et Mouldi Moujahed, sont condamnés par contumace à douze ans d’emprisonnement et cinq mille dinars d’amende pour avoir appelé à adhérer à une organisation terroriste, à douze ans d’emprisonnement et vingt mille dinars d’amende pour adhésion en dehors du pays à une organisation terroriste, et à vingt ans d’emprisonnement et à cinquante mille dinars d’amende pour s’être approvisionnés en armes et les avoir stockés pour le compte d’une organisation en relation avec les crimes terroristes. Chacun de ces derniers totalise donc quarante-quatre ans d’emprisonnement ; par ailleurs, Tarek Belkhirat et ses co-accusés sont condamnés à une peine de dix ans de contrôle administratif et la privation du droit de vote à leur sortie de prison. 7

    Accréditer l’idée que la « menace terroriste » viendrait de l’étranger, que les exilés tunisiens en seraient les vecteurs, telle est l’objectif de ce verdict inique. Mais il y a plus : en permettant une application rétro active de la loi du 10 décembre 2003, en incriminant des faits remontant aux années 90, la justice tunisienne a condamné cinq Tunisiens pour des faits pour lesquels la justice française les avait mis en examen ; certains d’entre eux, Choukri Amri et Kamel Oueslati, avaient été déclarés par cette dernière non coupables et relaxés. C’est donc un message supplémentaire adressé au « laxisme » des démocraties.

    Il y a donc lieu de refuser cette « double peine » infligée par la dictature à Tarek Belkhirat et ses co-accusés. La solidarité avec lui devra impérativement s’élargir d’autant qu’il est bien seul dans sa prison de Tunis : son épouse et ses filles, privées de titre de séjour et/ou de circulation, ne pouvant lui rendre visite, sont de fait séquestrées en France. La prochaine échéance pour leur témoigner notre soutien sera le 4 juillet 2005, date du procès en appel de Tarek Belkhirat.

    Luiza Toscane

    “La Tunisie reproche à l’Europe de donner l’asile aux fondamentalistes tunisiens », 8 avril 2004, www.naros/info/breve.php3 ?id_breve=423

    2 Tribunal de Grande Instance de Paris, Numéro d’Affaire : 940639013

    3 “La France renvoie un opposant tunisien », 19 mai 2004, www.reveiltunisien.org

    « Un islamiste tunisien dans les griffes de Ben Ali », Libération, 22 mai 2004

    « Lettre ouverte à Monsieur Jacques Chirac », Madame Latifa Ben Omrane, épouse Belkhirat, 21 mai 2004, www.tunisnews.net , « Télégramme à Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement réunis à Tunis au Sommet de la Ligue et des Etats arabes », Madame Latifa Ben Omrane, épouse Belkhirat, 22 mai 2004, www.tunisnews.net

    4 “Un opposant islamiste incarcéré après son expulsion par la France”, AFP, 25 mai 2004.

    5 Arrêt du Conseil d’Etat, n° 267687, séance du 17 décembre 2004, L

    source : www.reveiltunisien.org

    Le Coeur des étoiles Bande Annonce

    6.3.2009, 17:10
    Author: Warner Bryce
    Visited: 544
    Duration: 00:01:54
    Petite vidéo Humoristique:
    La Bande Annonce "Nouvelle Vague" du Coeur des étoiles.
    Pourquoi "Nouvelle Vague" ? Et bien pour rendre hommage à M. Godard dont mon professeur de montage est fan.
    Cette bande annonce est une sorte de bande annonce du Mépris version 2009 avec Jeanne Moreau en narratrice, remplaçant ainsi Brigitte Bardot et Michel Piccoli.

    Si vous voyez un PIXEL Mort sur la moitié droite de l'écran c'est normale.

    Le Court-Métrage en question Le Coeur des étoiles est disponible à cette adresse :
    http://www.dailymotion.com/video/x68lo3_le-coeur-des-etoiles-production-arf_shortfilms

    Pourquoi avoir pris ce Court-métrage pour faire cette bande annonce ?
    Car de nombreux plans renferment une symbolique particulière comme mon prof de montage essayait de me faire comprendre. De plus la musique de Georges Delarue fais passer n'importe quoi à l'écran. Elle est belle envoutante....

    Point Technique :
    Le montage a été fait en DV 720x576 pixels, le film a été tourné en HD 1280x720 pixels, et après coup j'ai uploadé la vidéo en HD 1920x1080 pixels !

    Si elle n'apparait pas en HD c'est qu'elle n'a pas encore été encodé par Dailymotion.

    Il y a une piste de sous titres, pour les activer, cliquer sur Français (juste à côté de Sous titres : en bas de la vidéo).

    Strana: 1/ 66 Celkem nalezeno 914 záznamů.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • .....
  • DALŠÍ >>>
  • Líbí se Vám tato stránka? Sdílejte ji s ostatními.

    Přidat.eu záložku

    uživatelské kanályVlastní zdroje: - -

    Přidejte svůj vlastní RSS zdroj, který budete vitět pouze Vy na stránkách jednotlivých kategorií. Maximální počet na každé stránce je 8.

    Pro změny se prosím přihlašte ke svému účtu.

     

    + Přidej RSS kanál | Copyright (c) 2009 Seznam.name. All rights reserved. Created by Kukej | Kontakt | Výměna odkazů

    26.80405